Des chercheurs de l'université de Stanford ont prouvé en juillet 2016 que l'hypnose entraînait un changement du fonctionnement du cerveau, en modifiant les interactions de certaines régions cérébrales.

Si les bénéfices de l'hypnose en milieu médical ne sont aujourd'hui plus contestés par personne, il n'en reste pas moins que de nombreuses choses sont encore à découvrir sur son fonctionnement. C'est en partant de ce constat que David Spiegel, Professeur en Psychiatrie à l'université de Stanford, a publié le 27 juillet 2016 une étude dans la revue scientifique britannique Cerebral...

Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook de l'ESHE
  • YouTube de l'ESHE
Please reload

Rechercher par Tags